Comment préparer et ameublir le sol pour le potager ?

J’adore jardiner, et chaque année j’adore exploiter de nouvelles parcelles du jardin pour cultiver et créer de nouvelles pour mon potager. La préparation du sol est un préalable important à la culture de la tomate. Voyons ensemble les éléments importants à mettre en œuvre pour être efficace.

Pourquoi préparer le sol ?

Il est nécessaire de « travailler » la terre avant toute nouvelle culture. Cela permettra aux plantes de mieux se développer. Dans les régions où le manque d’eau est un souci constant, cela contribue à améliorer la conservation de l’eau et ainsi à faciliter l’arrosage. Travailler la terre après une récolte améliore la structure du sol et sa capacité à retenir l’eau. Vous pouvez aussi par ce biais diminuer les risques de maladie.

Après chaque saison, une couche dure et imperméable se forme à la surface de la terre. Il faut la casser pour rendre la terre moins imperméable, plus aérée et pour éliminer les mauvaises herbes. Les racines des plants peuvent croître plus facilement dans une terre aérée. Il est nécessaire de lancer les restes de l’ancienne culture, de casser les mottes et de niveler le terrain à l’aide d’un râteau.

Comment préparer la terre au potager la première année?

Quand il s’agit de la première année de votre potager, commencez par tondre ou couper assez court l’herbe si cela est possible. Pour préparer votre premier potager, il est préférable de bêcher votre potager pour vous débarrasser de l’herbe en surface. Coupée court, elle disparaîtra plus rapidement sous terre. En bêchant, veillez aussi à bien casser les blocs de terre retournés. Vous aérerez ainsi votre terre.

Inconvénients de l’utilisation d’une bêche?

Les années suivantes il ne sera pas obligatoire de bêcher. C’est une opération fatigante et  longue qui peut vous causer un mal de dos. De plus, cette technique n’est pas la meilleure qui soit pour votre terre. Elle peut être néfaste à l’écosystème! En bêchant, vous retournez la terre. Vous perturbez ainsi l’organisation de différentes couches micro-biologiques des sols. Les micro-organismes de surface ont pourtant une grande importance. Ce sont eux qui transforment les matières organiques en éléments nutritifs qui pourront être directement assimilés par vos plantes. Avec une bêche, vous appauvrissez donc votre sol…

Comment éviter de devoir tuer les mauvaises herbes?

Pour ne pas avoir besoin de tuer les mauvaises herbes, le plus simple est de ne pas les laisser pousser. Pour cela, il suffit de priver la terre de lumière pendant une partie de l’hiver. Pour cela vous pouvez procéder de 2 manières:

  • Vous pouvez choisir d’utiliser une bâche utilisée en horticulture. Elles laissent passer l’eau sans laisser passer la lumière. Vous pouvez même déposer de la vieille moquette sur votre potager plusieurs mois avant le début de saison. Privées de lumière, les plantes de surface vont mourir et disparaître. Vous pouvez aussi utiliser une toile de paillage.
  • Vous pouvez aussi préférer utiliser des plantes comme la Phacélie. Il est conseillé de les semer du 15 juillet au 15 septembre dans votre potager. En se développant, elles vont couvrir le sol et ainsi empêcher les mauvaises herbes de pousser. Elles présentent l’avantage supplémentaire d’être un « engrais vert ». La phacélie protègera et fertilisera efficacement votre sol.

Comment travailler plus efficacement et facilement qu’avec une bêche?

Nous avons vu précédemment que l’autre fonction essentielle du bêchage est d’aérer, d’ameublir la terre. Il est désormais possible de le faire sans se fatiguer et sans se faire mal au dos:

  • Pour cela, je vous conseille d’acheter une Grelinette ou une de ses proches cousines. Cet outil rend possible le bêchage sans retournement de la terre. Ainsi, la Grelinette a l’avantage de ne pas bouleverser l’équilibre de vie qui habite votre terre. Elle permet de casser la couche en surface de terre, d’aérer, d’ameublir votre terre en profondeur, tout en respectant la vie qui s’y trouve.
  • Personnellement, j’utilise chaque année une motobineuse (rotovator) pour travailler la surface de la terre. Je l’utilise pour procéder à l’émiettement superficiel de la terre. Cela rend possible le semis de petites graines et empêche le dessèchement de la terre. Je l’utilise en surface, sur 10 à 15 cm de profondeur. Ainsi, je ne mélange pas les couches micro-biologiques du sol. Ensuite, je tamise avec un râteau et j’en profite pour enlever les pierres et restes de végétaux.
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Catégories jardinage